Top 5 Des Mythes Néfastes Du Marketing Numérique En 2020
novembre 1, 2020

Top 5 des mythes néfastes du marketing numérique en 2020

Par damien

Le marketing numérique est la plus grande industrie du marketing au monde. C’est dépassé la télévision, c’est plus grand que la planification d’événements.
Cela tient en partie au fait que chaque marque peut et doit participer.
Cela tient en partie au fait que beaucoup plus de clients, même localement, peuvent être atteints grâce au marketing numérique. Bien sûr, toute pratique unique avec autant de millions de pratiquants contiendra quelques mythes.

Cinq mythes du marketing numérique à démystifier

Ces mythes du marketing numérique proviennent de différentes sources, tous répétés tellement de fois qu’ils trompent désormais les nouvelles marques bien intentionnées qui entrent dans la sphère du marketing numérique.

Le problème est que pour toute entreprise qui prend ces erreurs comme des faits, cela peut être dommageable et préjudiciable à leur croissance à long terme.

En décomposant chacun des 5 principaux mythes du marketing numérique dans la sphère commerciale 2020, nous espérons mettre en évidence comment leurs bustes encadrent les meilleures pratiques que nous suivons aujourd’hui.

1. Le marketing numérique est tout ce dont vous avez besoin

Le premier et le plus grand des mythes du marketing numérique de 2020 est que le marketing numérique représente 100% du marketing dont vous avez besoin.

Ce n’est tout simplement pas vrai.

Toute marque entièrement lancée peut vous dire que le marketing est un projet global.
Bien que vous puissiez facilement vous lancer dans le marketing numérique, rien ne vaut le bouche-à-oreille ou les références en tant que meilleur marketing du marché.

De plus, vous aurez probablement besoin d’événements en personne, de publications et de spots publicitaires avant que tout ne soit dit et fait. Vous devrez imprimer des chemises de marque pour les membres du public et le personnel, et inclure des ressources marketing dans chaque colis physique que vous envoyez.

De plus, le marketing par publipostage a connu une augmentation de son efficacité au cours des dernières années en raison de sa capacité à se démarquer dans un nombre toujours plus faible d’envois standard dans nos boîtes aux lettres.
En fait, il est devenu tel que les gens le considèrent plus personnel qu’un e-mail, augmentant ainsi son efficacité.

Le marketing numérique est énorme. Il englobe le site Web, le référencement, le PPC, le courrier électronique, les médias sociaux, le blog, les campagnes de bannières, les partenariats avec d’autres sites Web et certains aspects de la boutique en ligne. Mais vous avez également besoin d’autres types de marketing afin de créer une expérience complète et réelle pour vos clients.

2. «Le référencement est mort»

Les mythes du marketing numérique sur le référencement reviennent de temps en temps, et comme vous pouvez facilement le deviner, c’est toujours faux.
La déclaration dramatique selon laquelle «le référencement est mort» n’est presque jamais signifiée par l’auteur. Il est généralement utilisé comme titre d’appât à cliquer d’un article qui parle de tout ce qui a changé au cours des dernières années.

Il est vrai que les tactiques des moteurs de recherche se sont radicalement transformées au cours des deux, cinq et dix dernières années, respectivement. Les tactiques qui ont fonctionné il y a cinq ans sont maintenant sur la liste noire et les meilleures pratiques d’il y a dix ans sont maintenant ce qu’il ne faut pas faire.

Ainsi, vous pouvez avoir l’impression que le référencement que vous avez appris en premier est «mort», mais il y a toujours une autre couche.

Pourquoi? Les gens utilisent toujours les moteurs de recherche. Jusqu’à ce que cela change, le référencement sera l’équivalent en ligne de la configuration de votre vitrine numérique sur la rue principale à travers la ville.

3. Le B2B n’a pas besoin de marketing numérique

Il existe des millions d’entreprises de fabrication, de logistique et d’industrie qui ne servent que d’autres entreprises. Ils le font tranquillement sans flash et la plupart des emplois proviennent de références ou de relations commerciales à long terme.
Vous avez peut-être entendu dire que le marketing numérique n’est pas nécessaire pour les entreprises B2B qui ne suivent pas les caprices des consommateurs. C’était autrefois vrai mais ce n’est plus le cas.

Désormais, votre présence en ligne compte pour une pile complexe de raisons.
Votre site Web est votre bureau en ligne et votre lobby pour tous ceux qui souhaitent le visiter. Clients, partenaires commerciaux, futurs employés; vous avez besoin d’un site Web qui montre le meilleur côté de l’entreprise, même s’il ne s’agit pas d’une campagne marketing principalement sortante.

Votre blog est maintenant l’endroit où les chercheurs Web expérimentés se rendent pour voir si vous «connaissez vos affaires». Les blogs de l’industrie sérieux avec des observations pratiques seront votre pain et votre beurre au lieu d’un appât à cliquer pour les consommateurs. Mais vous voudrez un blog d’entreprise respectable pour la lecture comme un livre de portfolio pour les invités dans votre «lobby» en ligne.

Votre profil LinkedIn n’est plus seulement un CV numérique, mais une plateforme business-to-business sérieuse où les personnes soucieuses des affaires réseautent et prospectent efficacement leurs prochaines opportunités commerciales.
C’est le canal de médias sociaux B2B de choix dans lequel vous devriez vous engager et contribuer régulièrement.

Les entreprises B2B bénéficient également du marketing en ligne lorsqu’elles cherchent à se développer, à la fois pour trouver de nouveaux clients et pour embaucher de nouveaux membres de l’équipe.
Une présence en ligne bien construite et honnête attirera des personnes qui souhaitent naturellement travailler avec ou dans votre boutique.

4. Mon industrie est trop ennuyeuse pour le marketing numérique

Aucune industrie n’est «trop terne» aux yeux des personnes impliquées. Il y a toujours un angle intéressant, un niveau de détail qui fascinera exactement les personnes que vous espérez attirer.

Il existe deux façons d’aborder un sujet de l’industrie qui vous semble ennuyeux. La première consiste à opter pour un créneau – faites appel aux personnes qui se soucient le plus de la qualité de votre service. Le second est de donner vie à des détails intéressants pour le lecteur moyen.

Une entreprise de nettoyage de tapis et de sols, par exemple. Certains diraient que c’est un sujet ennuyeux, mais ils peuvent adopter leur campagne numérique dans les deux sens.
Sur le premier chemin, ils peuvent parler de leurs méthodes de nettoyage professionnelles et des résultats de nettoyage testables en laboratoire.
Sur la deuxième voie, ils peuvent le décomposer au niveau moléculaire fascinant. Expliquez en langage clair, vidéo, animations ou infographies comment les méthodes de nettoyage détruisent la «saleté» et les «germes», et ce que sont réellement la saleté et les germes. Cela attirera – et informera – un public plus général de lecteurs et de clients potentiels.

Un exemple fantastique de ce concept dans le monde réel est le désormais viral “Will it Blend?” série de marketing vidéo de Blendtec.
Bien qu’il n’y ait rien de fondamentalement intéressant ou divertissant à propos des mélangeurs, Tom Dickson, l’inventeur et fondateur de Blendtec a créé un triomphe du marketing de contenu en confrontant son mélangeur robuste aux choses les plus aléatoires qu’il pouvait trouver.
C’était divertissant et convaincant et il a révolutionné son entreprise et le marketing vidéo en général.

L’essentiel ici est que même le sujet le plus ennuyeux peut être rendu convaincant en combinant un peu de réflexion originale et des techniques de marketing numérique.

5. Les critiques négatives sont de mauvaises nouvelles

Le premier avis négatif qu’une entreprise reçoit peut donner l’impression qu’un ascenseur tombe. On peut avoir l’impression que la fête est terminée et les mythes du marketing numérique entourant les critiques négatives ne peuvent qu’alimenter votre inquiétude.
Ne t’en fais pas.
Les critiques négatives ne sont pas aussi mauvaises que quiconque le pense. En fait, ils peuvent être une bénédiction s’ils sont utilisés correctement. Plus vous obtenez de succès, plus les critiques négatives sont précieuses, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, les critiques négatives sont votre moment pour briller en diplomatie. Dites quelque chose de gentil, de compréhension et offrez un support client. Donnez un canal non public pour répondre aux préoccupations détaillées et faites de votre mieux pour rendre le critique heureux. Si vous réussissez, ils peuvent changer d’avis et devenir une conversion heureuse, une histoire positive qui montre votre dévouement au service client.

Quiconque refuse votre résolution polie et diplomatique se révèle être un troll. Les trolls sont connus comme des perturbateurs et la population Internet ne leur prête pas attention.

La deuxième chose qu’un avis négatif fait est de prouver que votre page n’est pas «bourrée de bulletins» de shills. Un shill est une bonne critique embauchée. Quelques critiques négatives de personnes pointilleuses qui ne peuvent pas être satisfaites montreront que vous ne préparez pas votre page et que votre note élevée est honnêtement méritée.

Mythes du marketing numérique – Les points à retenir

En 2020, croire aveuglément à ces mythes du marketing numérique peut avoir des effets dévastateurs sur votre entreprise et vos résultats.

Le marketing numérique est un élément essentiel de la présence moderne de toute entreprise sur le marché aujourd’hui. C’est essentiel mais pas exclusif.

Que vous soyez face aux consommateurs ou B2B, que votre secteur soit passionnant à première vue ou intéressant sous la surface, vous pouvez créer une excellente campagne de marketing numérique en comprenant les meilleures pratiques d’aujourd’hui et en ignorant ces mythes néfastes du marketing numérique.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir des conseils sur l’élaboration et l’exploitation de votre stratégie de marketing numérique de manière efficace pour atteindre vos objectifs commerciaux actuels et futurs.